Le dentaire

Le dentaire

Les chirurgiens dentistes partenaires

En choisissant un chirurgien dentiste Itelis, vous bénéficiez de tarifs négociés et de services préférentiels.

Pour connaitre les chirurgiens dentistes partenaires les plus proches de chez vous ou de votre lieu de travail, consultez la rubrique Avantages partenaires dans votre espace Client.

Des tarifs plafonnés

Les chirurgiens dentistes du réseau Itelis s’engagent à respecter :

  • une grille tarifaire sur des prestations définies ;
  • à ne pas dépasser les honoraires conventionnels sur les soins dentaires.

Des services

En cas d’urgence, les chirurgiens dentistes partenaires Itelis s’engagent à vous recevoir dans les 24h ouvrées.

Des garanties

La garantie pose d’implants : si vous disposez d’un contrat prenant en charge la pose d’implants, votre chirurgien dentiste partenaire Itelis garantit son remplacement en cas de rejet.

Des plus pour les assurés à mobilité réduite

  • des informations sur l’accessibilité du cabinet en consultant les Avantages partenaires dans votre espace Client ou en téléphonant à votre centre de prestations santé ;
  • une visite de contrôle annuelle à votre domicile avec certains chirurgiens dentistes.

Avant d’engager des frais importants, demandez un avis sur devis gratuit pour bénéficier des conseils d’un spécialiste sur les travaux ou les soins dentaires qui vous sont proposés.

Pour bénéficier de tous ces avantages chez un chirurgien dentiste Itelis, vous devez présenter votre attestation de tiers payant santé.

L'avis sur devis : votre reste à charge

Vous êtes aujourd’hui bénéficiaire d’un contrat de remboursements complémentaires Frais de santé. Vous avez besoin de prothèses dentaires (couronnes bridges, appareillages mobiles…) ? Votre chirurgien dentiste doit vous fournir un devis détaillé.

Avant d’engager des frais, l’avis sur devis gratuit que nous vous offrons vous permet de bénéficier des conseils d’un spécialiste sur la prestation qui vous est proposée.

Votre démarche est simple

Adressez-nous avant toute dépense le devis du chirurgien dentiste.

Notre spécialiste analysera ce devis et nous vous informerons dans les plus brefs délais :

  • de son avis sur le devis ;
  • du montant de la participation de votre complémentaire santé ;
  • du montant éventuel de votre reste à votre charge.

Vos avantages sont importants

  • Vous êtes informé de tout tarif excessif ou incohérent ;
  • Vous êtes informé des montants remboursés par votre complémentaire santé et des montants restant à votre charge ;
  • Vous pouvez demander la révision de votre devis ou vous adresser à un autre chirurgien dentiste.

L’avis sur devis vous permet de mieux apprécier et maitriser vos dépenses dentaires. Vous serez alors certain de profiter d’une offre de prestation adaptée à vos besoins et au meilleur coût. Téléchargez un devis type dans votre espace Client.

Les chirurgiens dentistes ont l'obligation légale de délivrer un devis comportant des informations réglementaires (Avenant n°6 aux articles 6 et 7 de la Convention Nationale des Chirurgiens-dentistes, paru au Journal Officiel du 8 novembre 2003). Si votre chirurgien dentiste ne vous fournit pas de devis, vous pouvez le lui réclamer.

Le remboursement et les justificatifs

Soins dentaires - chirurgie dentaire - inlays - onlays

Pour les dépassements d’honoraires, adressez-nous une facture détaillant le type d’acte effectué, les frais réels facturés acte par acte, ainsi que la nature du dépassement d’honoraires.

Attention : concernant certains soins dentaires conservateurs comme le soin des caries, le détartrage..., les chirurgiens dentistes ont signé une convention avec la Sécurité sociale qui limite le montant de ces actes. La plupart des contrats que nous gérons limite également le remboursement des soins à ce montant.

Prothèses dentaires

Si vous bénéficiez du service d’échanges informatiques avec votre régime obligatoire (CPAM, MSA, RSI…), vos décomptes nous sont automatiquement transmis. Vous devez simplement nous adresser la facture de votre chirurgien dentiste précisant les travaux effectués, le numéro de chaque dent traitée, le montant de chaque acte et les actes hors nomenclature éventuels.

Si vous ne bénéficiez pas du service d’échanges informatiques avec votre régime obligatoire (CPAM, MSA, RSI…), adressez-nous l’original du décompte accompagné de la facture de votre chirurgien dentiste précisant les travaux effectués, le numéro de chaque dent traitée, le montant de chaque acte et les actes hors nomenclature éventuels.

 

Les informations utiles

Les dents se composent de deux parties : la couronne, visible en bouche et la racine, située dans l'os, sous la gencive.

La couronne est recouverte d'une couche protectrice très dure, l'émail. Sous cette couche protectrice, se trouve la dentine moins dure et plus fragile que l'émail. C'est la dentine, visible par transparence, qui donne sa couleur à la dent.

Au centre de la dent, chemine, depuis la racine jusqu'à la couronne un canal renfermant la pulpe. La pulpe est un tissu riche en vaisseaux sanguins qui renferme le nerf donnant sa sensibilité à la dent.

La racine est entourée d'os alvéolaire. C'est ce dernier qui maintient l'immobilité de la dent. La gencive recouvre et protège l'os. Elle assure ainsi l'étanchéité avec le milieu buccal.

Les prothèses dentaires

Les prothèses dentaires permettent de renforcer une dent existante (couronne) ou bien de remplacer une ou plusieurs dents absentes (bridge, implant ou appareil dentaire...)

La couronne

Une couronne est une coiffe protectrice, de la forme de la dent à reconstituer, que l'on scelle, sur la dent préalablement taillée. Il existe quatre types de couronnes :

  • La couronne coulée métallique : elle est réalisée entièrement en métal, ce dernier pouvant être non précieux (nickel chrome), semi-précieux ou précieux (alliage d'Or ou de Palladium). Elle est dite "coulée" car elle fait appel, au laboratoire de prothèse, à une technique de coulée du métal préalablement fondu. 
  • La couronne à incrustation vestibulaire : elle est réalisée selon le même principe que la précédente, mais comporte en plus une facette cosmétique de la teinte des dents adjacentes sur la face externe visible. Cette facette esthétique est en résine, ou mieux encore, en céramique.
  • La couronne céramo-métallique : elle aussi est réalisée en métal coulé mais celui-ci est ensuite totalement recouvert de céramique (ou porcelaine) dentaire pour un meilleur rendu esthétique.
  • La couronne céramo-céramique: elle est entièrement en céramique.

Outre ces quatre types de couronnes, il existe aussi ce que l'on appelle souvent la "dent sur pivot", ou "dent à tenon". Il s'agit d'une couronne comportant un pivot (ou tenon) qui sert d'ancrage dans la racine, lorsque la dent à reconstituer est cassée au ras de la gencive.

L'inlay core

Encore appelé "faux moignon", c'est une petite pièce prothétique métallique comportant un tenon d'ancrage scellé dans la racine de la dent dévitalisée. L'inlay core est destiné à reconstituer une dent très délabrée (ne pouvant être reconstituée par un simple amalgame) avant de pouvoir réaliser une couronne par-dessus.

Les bridges

Un bridge est une prothèse fixée qui a pour but de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Il comprend deux types d'éléments :

  • les couronnes recouvrant les dents naturelles supports du bridge, encore appelées "piliers de bridge", 
  • la (ou les) couronne(s) remplaçant la (ou les) dent(s) absente(s), appelée(s) "intermédiaire(s) de bridge" ou, plus simplement, "inter(s)".

Les différents éléments du bridge peuvent être, comme les couronnes unitaires, de type : 

  • coulée métallique 
  • incrustation vestibulaire 
  • céramo-métallique 
  • céramo-céramique

Les implants

Un implant dentaire est une "fausse racine " que l'on place chirurgicalement dans l'os des maxillaires afin de remplacer la racine manquante. Cette racine artificielle servira de support à la future couronne.

La pose d'un implant unitaire à l'emplacement d'une dent extraite évite la réalisation d'un bridge qui nécessite la taille des dents adjacentes (qui peuvent être parfaitement saines).

Les appareils dentaires ou prothèses amovibles

Comme leurs noms l'indiquent, ces prothèses ne sont pas fixes. Elles sont maintenues par des crochets sur les dents restantes. Elles demandent une période d'adaptation et sont plus volumineuses que les bridges. Elles permettent de remplacer les dents manquantes quels que soient leurs nombres. Elles se regroupent en deux catégories :

  • Les appareils à base résine qui sont, comme leur nom l'indique, réalisés en résine, avec des dents artificielles en résine ou en porcelaine. Pour pouvoir résister aux forces de mastication, la base résine doit avoir une certaine épaisseur, d'où un volume relativement important en bouche.
  • Les appareils à base métal sont semblables aux précédents mais il dispose d'une infrastructure métallique permettant une résistance accrue et un moindre encombrement.

La carie et la prévention

La « carie dentaire » est une maladie provoquée par des bactéries spécifiques (plaque dentaire) qui attaquent la surface de la dent et progressent jusqu'à la pulpe. C'est la troisième pathologie mondiale selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Les bactéries se nourrissent de sucres et rejettent des acides qui attaquent l'émail puis la dentine créant ainsi, petit à petit, une cavité dans la dent. Plus la cavité est importante, plus la dent est fragilisée et plus les bactéries sont proches du nerf. Lorsque la carie atteint la pulpe de la dent, le chirurgien-dentiste parle de "pulpite ", c'est la fameuse rage de dents.

L'hygiène bucco-dentaire

C'est le moyen le plus efficace d'éviter les caries. En brossant régulièrement les dents on élimine la plaque dentaire et donc les microbes qu'elle contient. En l'absence de microbes, la carie ne peut se développer. Le brossage doit être pratiqué après chaque repas, la durée moyenne est de 3 minutes. Il faut utiliser une petite brosse à tête étroite munie de poils synthétiques souples. Utilisée normalement, une brosse à dents ne dure que 3 à 4 mois. Dès que les poils sont recourbés, il faut la changer. La brosse à dent doit être garnie avec peu de dentifrice, car c'est l'action mécanique des poils qui élimine la plaque dentaire et non pas le dentifrice ! On peut parfaire le brossage en utilisant les jets dentaires, les bossettes inter-dentaires, le fil dentaire, le révélateur de plaque dentaire et les bains de bouche avant ou après brossage.

L'alimentation

Une grande part des aliments contient des sucres cariogènes qui favorisent l'apparition et le développement de caries. Il faut privilégier une alimentation équilibrée riche en produits laitiers, poissons, fruits et légumes et éviter les excès de sucre. L'important est moins l'alimentation que le comportement alimentaire. Lors de la prise d'aliments sucrés, le taux d'acidité augmente naturellement en bouche. Cette acidité s'ajoute à celle créée par les microbes à la surface des dents multipliant ainsi le risque carieux. Une alimentation par grignotage est donc néfaste.

Le fluor

Il est établit depuis de nombreuses années que le fluor renforce l'émail des dents le rendant plus résistant aux attaques acides. De plus, il perturbe la formation de la plaque dentaire et le développement des bactéries. On le retrouve dans la plupart des dentifrices. Il peut être administré sous formes de gouttes ou de comprimés chez le nourrisson et l'enfant. Une autre méthode de fluoration chez l'adulte consiste en l'application d'un gel fluoré dans une gouttière : cet acte est réalisé au cabinet dentaire.

La consultation annuelle

Elle permet d'évaluer le risque carieux et de définir avec votre chirurgien-dentiste la fréquence des visites futures. Chaque personne est différente, certaines nécessiteront des visites rapprochées d'autres moins fréquentes.

Le scellement des sillons dentaires

Il s'agit d'une technique qui protège les prémolaires et molaires en déposant une résine dans les sillons des dents. Les sillons sont souvent l'objet d'attaques carieuses car profonds et étroits, ils ne peuvent être atteints par la brosse à dent.

Le détartrage

Le tartre dentaire est un dépôt dur calcaire qui se forme sur les dents (surtout derrière les incisives et canines inférieures) à la suite de la calcification de la plaque dentaire à partir des sels minéraux contenus dans la salive. Ce n'est donc pas le tabac qui provoque la formation du tartre. Par contre, la nicotine colore fortement le tartre déjà formé, ce qui le rend encore plus visible. De même, une eau de boisson fortement calcaire n'entraîne pas la formation de tartre car cette eau ne fait que transiter rapidement dans la bouche. Le tartre accumulé sur les dents doit être régulièrement éliminé sinon il va être à l'origine d'une inflammation des gencives ou gingivite. Il faut effectuer un détartrage régulièrement. C'est votre chirurgien dentiste qui en déterminera la fréquence avec vous.