L'optique

L'optique

Les opticiens partenaires

En choisissant un opticien partenaire Itelis, vous bénéficiez de tarifs négociés et de services préférentiels.

Pour connaitre les opticiens partenaires les plus proches de chez vous ou de votre lieu de travail, consultez la rubrique Avantages partenaires dans votre espace Client.

Des avantages négociés : consulter l'offre optique à compter du 1er janvier 2011

  • des verres aux normes CE provenant des meilleurs fabricants ; 
  • des tarifs minorés de 30 %* sur les verres ; 
  • des tarifs négociés sur toutes les options ; 
  • une remise tarifaire de 15 % sur les montures de marque ;
  • l’offre « 2e paire de lunettes » à 1 €** ;
  • la garantie contre la casse pendant 2 ans sans franchise, une exclusivité Itelis. 

* en moyenne 

** selon l’offre commerciale du point de vente

Des services préférentiels

l’entretien gratuit des lunettes ;

le prêt de lunettes en cas de casse ou lors d’un renouvellement de verres ; 

le prêt de montures pour un essai à domicile ;

la réparation gratuite des lunettes achetées dans le réseau ;

la livraison des lunettes à domicile ou sur le lieu de vacances ;

un service à domicile proposé aux assurés à mobilité réduite ; 

la remise systématique par l’opticien partenaire d’un document mentionnant votre correction.

Des contrats 

  • le contrat casse garanti deux ans ; 
  • le contrat adaptation de lunettes : en cas d’inconfort visuel, les verres progressifs sont remplacés dans les trois mois suivant l’achat ; 
  • le contrat adaptation des lentilles : en cas d’intolérance, de casse ou de déchirure, les lentilles sont remplacées dans les trois mois suivant l’achat (hors lentilles jetables ou à renouvellement fréquent).

Le contrôle annuel de la vue

À titre préventif, les opticiens partenaires Itelis équipés peuvent réaliser un examen de l’évolution de votre vue. En cas d’évolution constatée, une visite chez un ophtalmologiste sera bien évidemment nécessaire.

Avant d’engager des frais importants, demandez un avis sur devis gratuit avec accord de prise en charge, pour bénéficier des conseils d’un spécialiste sur la prestation ou l’équipement qui vous est proposé.

De plus, vous ne faites aucune avance de frais avec le tiers payant (selon les garanties prévues par le contrat).

Pour bénéficier de tous ces avantages chez un opticien partenaire Itelis, vous devez présenter votre attestation de tiers payant santé.

L'avis sur devis : votre reste à charge

Vous êtes aujourd’hui bénéficiaire d’un contrat de remboursements complémentaires Frais de santé. Vous avez besoin d’un équipement optique ? Votre opticien doit vous fournir un devis détaillé.

Avant d’engager des frais, l’avis sur devis gratuit que nous vous offrons, vous permet de bénéficier des conseils d’un spécialiste sur la prestation ou l’équipement qui vous est proposé.

Votre démarche est simple

Adressez-nous avant toute dépense le devis de l’opticien.

Notre spécialiste analysera ce devis et nous vous informerons dans les plus brefs délais :

  • de son avis sur le devis ;
  • du montant de la participation de votre complémentaire santé ;
  • du montant éventuel de votre reste à votre charge.

Vos avantages sont importants

  • Vous êtes informé de tout tarif excessif ou incohérent ;
  • Vous êtes informé des montants pris en charge par votre complémentaire santé et des montants restant à votre charge ;
  • Vous pouvez demander la révision de votre devis ou vous adresser à un autre opticien.

L’avis sur devis vous permet de mieux apprécier et maitriser vos dépenses optiques. Vous serez alors certain de profiter d’une offre de prestation adaptée à vos besoins et au meilleur coût. Téléchargez un devis type dans votre espace Client.

Les opticiens ont l'obligation légale de délivrer un devis comportant des informations réglementaires sur les produits optiques (Arrêté du 23 juillet 1996 relatif à l'information du consommateur sur les produits d'optique médicale). Si votre opticien ne vous fournit pas de devis spontanément, vous pouvez le lui réclamer.

Le remboursement et les justificatifs

Si vous bénéficiez du service d’échanges informatiques avec votre régime obligatoire (CPAM, MSA, RSI…), vos décomptes nous sont automatiquement transmis. Vous devez simplement nous adresser la facture de votre opticien précisant le prix de la monture et de chaque verre, ainsi que la photocopie de la prescription médicale.

Si vous ne bénéficiez pas du service d’échanges informatiques avec votre régime obligatoire (CPAM, MSA, RSI…), adressez-nous l’original du décompte accompagné de la facture de votre opticien précisant le prix de la monture et de chaque verre, leur référence, ainsi que la photocopie de la prescription médicale.

Pour les lentilles de contact non prises en charge par la Sécurité sociale, adressez-nous la copie de la prescription médicale datant de moins de deux ans et la facture détaillant la marque, le type et le nom du fabricant.


Les informations utiles

Bien voir à quel prix?

Vous avez besoin d'une paire de lunettes ou de lentilles de contact. Le choix des montures est vaste et les prix des verres de lunettes varient selon plusieurs critères : âge, type de correction, indications médicales particulières, verres ou lentilles de contact, etc. Comme les remboursements du régime obligatoire ne correspondent généralement pas à la dépense réelle (sauf pour les enfants âgés de moins de 6 ans), acheter un équipement visuel est souvent onéreux.

Sur présentation de l'ordonnance de l'ophtalmologiste, l'opticien est tenu légalement de vous remettre un devis qui doit comporter notamment :

  • la proposition d'une offre personnalisée avec les références (noms commerciaux) et les prix des verres ou des lentilles, le prix de la monture ainsi que la référence et/ou la marque de fabrication du modèle ;
  • le montant du remboursement du régime obligatoire.

Pour faire face à ces frais de santé importants, l'assurance Complémentaire santé vous rembourse tout ou partie de vos lunettes (verres et monture) ainsi que vos lentilles prescrites, prises en charge ou non par la Sécurité sociale.

De plus, pour votre confort, les opticiens partenaires, s'engagent sur la qualité de leurs services et vous permettent également de bénéficier de produits de dernière génération à des tarifs négociés (ex : verres progressifs et unifocaux avec des géométries évoluées, traitements de surface haut de gamme, matériau performant pour des verres de plus en plus résistants, etc.).

Dans la plupart des cas, en achetant votre équipement optique chez nos partenaires, vous réduirez la somme restant à votre charge.

Les troubles de la vision

La myopie : vous voyez bien de près, mais beaucoup moins bien de loin

Ce défaut est généralement héréditaire : il commence ou s'amplifie à l'adolescence et se stabilise souvent à l'âge adulte.

Les signes de la myopie : vous plissez des yeux pour mieux voir de loin.

L’œil myope est un œil physiologiquement « trop long » ou « trop puissant ». L’image se forme en avant de la rétine, le sujet voit flou. Pour compenser la myopie, un verre concave (négatif) est placé devant l’œil, l’image est alors ramenée sur la rétine (vision nette).

L'hypermétropie : voir de près vous fatigue et vous demande de la concentration

Ce défaut de vision est généralement héréditaire. Une hypermétropie légère passe fréquemment inaperçue jusqu'à 35/40 ans car elle est compensée par un effort d'accommodation.

Les signes de l'hypermétropie : l'effort que vous réalisez pour regarder de près entraîne une fatigue visuelle voire des maux de tête. 

L’œil hypermétrope est un œil physiologiquement « trop court » ou « pas assez puissant ». L’image se forme en arrière de la rétine, le sujet voit flou s’il n’a pas la possibilité d’accommoder suffisamment. Pour compenser l’hypermétropie, un verre convexe (positif) est placé devant l’œil, l’image est alors ramenée sur la rétine (vision nette).

L'astigmatisme : certaines lignes paraissent floues. Votre vision est imprécise de près comme de loin

L'hérédité joue un rôle certain dans l'apparition de l'astigmatisme. Le plus souvent, il reste stable tout au long de la vie. Vous discernez difficilement de près comme de loin, les contrastes entre les lignes horizontales, verticales ou obliques.

Les signes de l'astigmatisme : vous confondez les H, les M et les N ou encore les 8 et les 0. Ce défaut peut être isolé ou associé à la myopie ou à l'hypermétropie. 

L’astigmatisme est un défaut de la courbure de la cornée le plus souvent, corrigé par un verre cylindrique ou torique suivant deux axes. Ce défaut est associé le plus souvent à une myopie ou une hypermétropie.

La presbytie : après 45 ans, vous voyez de moins en moins bien de près

La presbytie correspond au processus de vieillissement normal de l'œil : elle concerne tout le monde. Avec l'âge, l'œil perd de son aptitude à accommoder pour faire la mise au point et ainsi voir net de près.

Les signes de la presbytie : à partir de 45 ans, vous allongez les bras pour lire, vous vous rapprochez de la lumière. La presbytie s'ajoute aux autres défauts visuels (myopie, hypermétropie, astigmatisme).

Les verres de lunettes

En fonction de votre niveau de correction optique, de vos besoins visuels et de vos activités, les verres que vous propose l'opticien peuvent être de nature différente. Ils peuvent également avoir reçu des traitements spécifiques. Aujourd'hui, même en cas de forte correction, vous avez la possibilité d'obtenir des verres amincis qui vous permettront d'avoir des lunettes plus harmonieuses.

Les types de verres :

  • Le verre unifocal permet de voir de loin ou de près sur toute sa surface et corrige myopie, hypermétropie, astigmatisme et/ou presbytie.
  • Le verre à profondeur de champs permet de voir de près et en vision intermédiaire. Il est idéal pour le travail sur ordinateur.
  • Le verre double foyer ou bifocal permet de voir alternativement de loin et de près. La vision de loin est positionnée sur la partie haute du verre, la vision de près se fait dans le segment de la partie inférieure du verre. Inconvénient : pas de vision intermédiaire, un saut d'images se produit lors du passage de la vision de loin à la vision de près.
  • Le verre progressif ou multifocal est une version améliorée du double foyer. Il permet une vision nette de loin comme de près à toutes distances.

Les matières des verres :

  • Le verre minéral, fabriqué à base de silice. Verre cassable, lourd, résistant à la rayure. De moins en moins proposé par les opticiens car peu sécurisant. 
  • Le verre organique, fabriqué à base de résine polymérisée. Verre très léger, très difficile à casser mais sensible à la rayure car plus tendre. Il est obligatoire pour les enfants de moins de 18 ans.
  • Le verre polycarbonate : même particularité que l'organique. Il ne casse pas du tout, et est très utilisé pour les équipements des enfants mais tend à être remplacé par des matériaux organiques technologiquement plus performants  pour l’exécution des montages percés (tels que le MR8 ou le trivex).

Les verres sont caractérisés par leur indice de réfraction. Plus l'indice est élevé plus le verre obtenu est fin pour une puissance donnée.

Les traitements des verres :

  • Traitement durci : utilisé pour les verres organiques et polycarbonates. Cela permet de les rendre plus résistants aux rayures. Ce traitement est systématique sur les verres enfants.
  • Traitement antireflet : ce traitement permet d'obtenir des verres plus transparents (invisibles) et plus confortables. Plus l'indice du verre est élevé plus les reflets sont importants. Il s'utilise donc pour les verres amincis et est recommandé pour les personnes travaillant sur ordinateur. Ce traitement peut être réalisé sur verre  minéral, organique ou polycarbonate.
  • Verre photochromique : c'est un verre qui se teinte en fonction de la luminosité en brun gris ou vert. Il réagit sous l'action des UV et de la température extérieure.
  • Verres teintés : ils sont classés en quatre catégories, de la classe 1 (teinte de confort) à la classe 4 (teinte utilisée pour les verres de glacier ou de pleine mer).

Lire une ordonnance optique

Vous avez en main l'ordonnance de votre ophtalmologiste et elle vous paraît pour le moins opaque. Quelques explications s'imposent.

Sur l'ordonnance on peut trouver les mentions suivantes :

Si vous avez besoin d'un équipement optique, votre opticien doit vous fournir un devis détaillé, conformément aux obligations des professionnels de santé concernés.

Grâce au devis, il vous sera possible d’estimer votre reste à charge sur l’ensemble des frais engagés auprès de votre Complémentaire santé.

Les lentilles de contact

Petit disque de plastique mince, courbé et conçu pour suivre la forme de la cornée, la lentille de contact fonctionne selon le même principe que le verre correcteur de lunettes. Elle constitue un moyen sûr et efficace pour corriger la vision, si elle est utilisée avec les soins et le contrôle voulus. Il n'y a pas de limite d'âge : les enfants peuvent porter des lentilles s'ils sont en mesure de les manipuler correctement ou avec l'aide de leurs parents et si leurs besoins visuels le nécessitent (pour les très fortes corrections notamment ou pathologies). 

Les grandes familles :

  • Les lentilles rigides perméables à l'oxygène : elles ont été créées il y a plus de 25 ans. De petit diamètre, elles offrent de nombreuses possibilités, notamment pour les fortes corrections, les astigmatismes ou les cas d'insuffisance de larmes. Leur fréquence de remplacement varie de 1 an à 4 ans. Elles sont prescrites dans 15% des cas.
  • Les lentilles souples hydrophiles : elles sont apparues dans les années 1970. De plus grand diamètre, fines et confortables, elles offrent un confort immédiat. Elles corrigent tous les défauts visuels. Leur fréquence de remplacement varie de 1 jour à 18 mois. Elles sont prescrites dans 85% des cas.

En fonction du choix de ces matériaux, il existe :

  • des lentilles non jetables (lentilles souples hydrophiles ou lentilles rigides) qui se changent en moyenne tous les deux ans et nécessitent  un entretien quotidien.
  • des lentilles jetables :
    • jetable à la journée : sans entretien particulier ;
    • jetable à la semaine : elles sont portées jour et nuit mais doivent être changées au bout d'une semaine ;
    • jetable au mois : elles sont portées pendant un mois avec obligation de les retirer tous les soirs pour les entretenir.

Choisir ses lentilles de contact

Le port de lentilles de contact nécessite une adaptation par un professionnel de santé compétent. Dans tous les cas, une visite chez un ophtalmologiste est recommandée.

Lors de l'examen d'adaptation, le professionnel de santé détermine la puissance, le rayon de courbure, le diamètre et la géométrie de la lentille en fonction de votre œil. C'est également l'adaptation qui permettra de définir, selon la nature et l'importance de vos besoins visuels, le matériau, le type de lentille, ainsi que le type de port (quotidien, permanent) le mieux adapté au rythme de vie de chacun.

Entretenir ses lentilles de contact

L'hygiène est la clé indispensable pour éviter l'accumulation des dépôts dus aux larmes sur les lentilles et la fixation des germes. Elle est la garantie de leur transparence et de leur qualité optique.

Il est indispensable avant toute manipulation de vous laver soigneusement les mains avec un savon neutre. Enlevez une lentille à la fois et rangez-la dans son étui en respectant l'indication œil droit, œil gauche. Vous éviterez ainsi les inversions.

Il existe aujourd'hui des produits " multifonctions " qui nettoient, décontaminent et rincent efficacement et très simplement vos lentilles. Dans tous les cas, ne changez pas de produit sans l'avis d'un professionnel, car vous prenez le risque d'une intolérance.

Quelques recommandations

  • Ne portez jamais vos lentilles pour dormir, sauf si elles sont à port permanent.
  • Si vous pratiquez la natation, n'utilisez que des lentilles jetables à la journée.
  • Pour les autres sports, sauf les sports violents, vous pouvez utiliser vos lentilles sans risque.
  • Si vous conduisez avec des lentilles, n'oubliez pas votre paire de lunettes, législation oblige...
  • Respectez les temps de port et les visites de contrôle recommandées par votre spécialiste.
  • Si votre œil est rouge, si vous ressentez une gêne, retirez vos lentilles et consultez votre spécialiste.

Principales contre-indications

  • Fréquentes infections oculaires, kératite à répétition
  • Allergies sérieuses
  • Sécheresse oculaire (sauf cas particulier)
  • Milieu de travail très sale, très poussiéreux ou trop sec (air conditionné)
  • Incapacité de manipuler et d'entretenir convenablement les lentilles.

L'ophtalmologiste, l'opticien, l'orthoptiste et l'optométriste

Qui sont ces spécialistes et comment leurs efforts conjugués vont-ils vous permettre de mieux voir ? 

  • L'ophtalmologiste est le médecin spécialiste de la vue et des soins oculaires. Il procède à l'examen complet des yeux, prescrit les verres correcteurs et peut réaliser des opérations chirurgicales de l'œil. Il intervient également dans les grandes pathologies à retentissement oculaire comme le diabète et l'hypertension artérielle.
  • L'opticien intervient en complément de l'ophtalmologiste en réalisant l'équipement optique à partir de l'ordonnance médicale et en conseillant le patient sur les verres et la monture.
  • L'orthoptiste a pour mission de rééduquer les anomalies de la vision (amblyopie, basse vision, strabisme, insuffisance de convergence).
  • L'optométriste assure un service visuel et oculaire complet qui inclut le dépistage des maladies oculaires, la réfraction, la fourniture des équipements optiques et la réhabilitation du système visuel. Cette profession, reconnue dans les pays anglo-saxons, ne l'est pas encore en France.

Le fond de l'œil

Le fond d'œil est un examen de la vascularisation (vaisseaux sanguins) de la rétine et du nerf optique.

A l'aide d'un ophtalmoscope, appareil dirigeant vers la rétine du patient un faisceau lumineux, on visualise celle-ci avec un facteur multiplicateur de l'ordre de 14.

Déroulement de l'examen

Avec les ophtalmoscopes, il n'est pas nécessaire, pour un fond d'œil de routine, de dilater la pupille pour examiner la partie centrale de la rétine. Pour un examen plus approfondi, une dilatation de la pupille s'impose surtout pour le suivi du myope.

L'examen se déroule dans la pénombre, provoquant une mydriase (ouverture de la pupille) physiologique, nécessaire pour voir une plus grande partie de la rétine. Le médecin applique le viseur de son ophtalmoscope à son propre œil et se place à une quinzaine de centimètres du patient. Il dirige le faisceau lumineux de son ophtalmoscope vers l'œil puis s'en rapproche lentement, le plus près possible, sans toutefois le toucher.

L'examen s'effectue généralement chez un ophtalmologiste et dure moins d'une minute. Il ne nécessite aucune préparation.

Le résultat est immédiat, le médecin constatant directement l'état du centre de la rétine, des vaisseaux rétiniens, du point de départ du nerf optique.

Principales indications

C'est un examen de dépistage de toutes les lésions susceptibles de survenir dans la zone centrale de la rétine et plus particulièrement dans le cas de :

  • rétinopathies vasculaires, qu'elles soient consécutives à une hypertension artérielle non traitée ou insuffisamment traitée ou à un diabète affectant les vaisseaux rétiniens (rétinopathie diabétique), 
  • dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), cause majeure de déficit visuel chez la personne âgée, 
  • anomalies congénitales, notamment la rétinite pigmentaire.

Contre-indications

Aucune dès lors qu'il n'est pas fait usage d'un mydriatique pour dilater la pupille.

L'examen est-il douloureux ?

Non, il est parfaitement indolore.

Remarque : il faut signaler tous les antécédents personnels ou familiaux de glaucome, diabète, hypertension artérielle. Un examen de fond d'œil plus approfondi doit être réalisé régulièrement pour les myopes et les sujets à antécédents rétiniens pathologiques.